Herbes
Pour les Animaux, les Etres Humains & la Planète 
line decor
  
line decor
       

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   

Devenir VEGAN...

C'est être solidaire avec le Tiers-Monde !

 

 

Plus de 800 millions de personnes souffrent encore de la faim dans le monde (environ 40 millions de morts chaque année, dont la plupart sont des enfants...), et bien que cela soit le résultat de nombreux facteurs, à la fois géographiques, sociaux et économiques, le véganisme fait bien partie de la solution !

 

LA VIANDE : UN IMMENSE GACHIS DE NOURRITURE !

L'alimentation à base de viande et de produits animaux des pays développés est en partie responsable de la situation dans les pays du tiers-monde. En effet, la compétition pour la nourriture entre les animaux d'élevage et les humains est de taille : 80% de l'alimentation animale provient de cultures qui conviendraient également à la consommation humaine, comme le maïs ou le soja... De plus, l'élevage nécessite des quantités de terres, d'eau, et de bien d'autres ressources, qui pourraient être utilisées pour cultiver de la nourriture pour les êtres humains...

Il faut savoir que l'alimentation carnée constitue la manière la plus efficace de gaspiller la nourriture. Le bétail consomme en effet d'énormes quantités de grains et de céréales : on considère que pour produire 1kg de viande de boeuf, il faut 16 kg de céréales (lesquelles seraient consommables directement) ! En effet, comme pour nous humains, les animaux utilisent pratiquement toutes les calories qu'ils consomment pour leurs besoins physiologiques (vivre, respirer, digérer...), et seulement une infime partie de la nourriture qu'ils ingèrent est transformée en chair "consommable" !

Une image permet de donner une idée de l'ampleur du gaspillage : si le monde entier devenait végétarien, la Terre pourrait facilement nourrir 15 milliards de personnes (plus du double de la population mondiale actuelle !). A l'inverse, si tout le monde voulait adopter une alimentation carnée selon le modèle français, il faudrait doubler la superficie de notre planète pour pouvoir y héberger tous les animaux d'élevage nécessaires, et les cultures pour les nourrir... !

 

UN SYSTEME ABERRANT ET INTENABLE...

Les pays du tiers-monde produisent du bétail pour l'exportation, ainsi que des céréales destinées à nourrir le bétail des élevages industriels des pays développés... alors même que la nourriture fait cruellement défaut aux populations locales ! Et cette aberration continue même pendant les grandes famines !!

En effet, les grandes multinationales de la viande et du hamburger achètent et s'approprient à bas prix les meilleures terres dans les pays du tiers-monde, et en chassent les populations, dont les productions vivrières traditionnelles sont pourtant bien mieux adaptées aux conditions locales. L'élevage industriel remplace ainsi l'agriculture locale, en polluant de surcroit l'air et l'eau, et en transformant une terre autrefois fertile, en une terre stérile et désertique... (d'où la nécessité de chercher sans cesse de nouvelles terres à "exploiter" par ces grandes multinationales de la viande, ce qui est aussi la cause majeure des déforestations massives dans les pays du tiers-monde !)

Comme le souligne l'Association Végétarienne de France : "Il faut bien avoir à l'esprit que plus du tiers des céréales produites dans le monde sert à nourir le bétail des pays riches, et que les pays du Tiers-Monde fournissent de plus en plus de calories et de protéines pour l'alimentation animale (manioc, soja, arachides...). Ce qui est vraiment paradoxal lorsque l'on sait que la famine sévit dans ces pays ! A titre d'exemple, au plus fort de la sécheresse, le Sahel a exporté plus de protéines qu'il n'en a reçu au titre de l'aide alimentaire ! Changer notre manière de produire et de consommer les protéines est un acte solidaire vis à vis des peuples les plus démunis !"

Dans les pays du tiers-monde, la part des céréales dédiée au bétail a triplé depuis les années 50. Si la production de viande, et de céréales pour nourrir le bétail, continue ainsi, le tiers-monde ne sera jamais capable de produire assez de nourriture pour l'alimentation de ses populations locales, et les conséquences de la famine continueront à affecter des centaines de millions de personnes sur la terre...

Il faut savoir que 80% des enfants qui meurent de faim, vivent dans des pays qui pourraient en réalité disposer d'assez de céréales pour nourrir leurs populations ! Si les enfants continuent pourtant à mourrir de faim, c'est parce-que les "surplus" de céréales de ces pays sont utilisées pour nourrir le bétail plutôt que les populations locales !!

Au Guatemala par exemple, 75% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition, alors que le pays continue à produire et à exporter environ 20.000 tonnes de viande aux Etats-Unis chaque année ! Comme l'écrit l'association GoVegan : "Au lieu de nourrir ceux qui ont faim, nous prenons leurs céréales et leurs terres pour nourrir notre addiction à la viande, aux oeufs et au lait"...

De plus, la production de viande (qui consomme énormément d'eau, beaucoup plus que la culture céréalière) a aussi un impact négatif de plus en plus grave dans les pays où l'eau manque, de l'Afrique sub-Saharienne à l'Inde du Nord, et des plaines du Nord de la Chine au Moyen-Orient (Voir "Le Véganisme, c'est bon pour la planète").

 

EN CONCLUSION...

Alors que la population mondiale augmente, réduire la consommation de viande, de produits laitiers et autres produits animaux permettrait une efficacité bien plus grande dans l'utilisation des ressources en terres et en eau, tout en favorisant en même temps l'accès des céréales (qui seraient aussi plus abordables) aux populations qui souffrent de la famine aujourd'hui dans le monde... !

Pour donner un exemple, si les Américains réduisaient de seulement 10% leur consommation de viande actuelle, cela libèrerait assez de ressources pour cultiver 12 millions de tonnes de céréales (l'équivallent de nourriture nécessaire pour sauver les millions d'enfants et d'adultes qui meurent de faim chaque année sur notre planète !)

Toute réduction de consommation de viande et autres produits animaux est bénéfique pour les populations des pays du tiers-monde. Ainsi, les populations de ces pays pourraient disposer des terres et des céréales auparavant cultivées pour nourrir le bétail des pays riches. Cela permettrait une meilleure utilisation des ressources et une plus grande efficacité de la production alimentaire. L'impact destructeur de l'élevage industriel (déforestations, énormes consommations d'eau, pollution de l'air et de l'eau, etc) sur les écosystèmes de ces pays serait considérablement réduit. Et l'indépendance économique des pays en voie de développement serait favorisée...

Même si mettre fin à l'élevage du bétail ne garantit pas que toutes les céréales disponibles seraient directement redistribuées à ceux qui meurent de faim, il est vital de reconnaître que le végétarisme généralisé est une condition essentielle à tout programme viable pour résoudre la famine dans le monde : A moins d'arrêter de gaspiller la nourriture, l'eau, les terres et autres ressources pour produire de la viande, des oeufs et des produits laitiers, il n'y aura tout simplement pas assez de nourriture pour tout le monde !!

 

Sources : Association Végétarienne de France : "Quand la vache du riche affame le monde" ; Goveg : "Meat means misery for the world's hungry"

Et pour en savoir plus : Les Cahiers de l'Association Végétarienne de France : "Nourrir son monde" (Cahier n°9)

 

Cliquez sur les titres ci-dessous pour accéder aux articles expliquant pourquoi le véganisme, c'est bon pour les êtres humains... :

  1. L'homme : omnivore ou... végétarien de nature ?!
  2. Le végétarisme et le végétalisme... c'est bon pour la santé !
  3. Le mythe du lait...
  4. Végétarisme et végétalisme : des risques de carences ?
  5. Veganisme et guérison intérieure : vers un nouvel équilibre psychologique...
  6. Devenir Vegan... c'est être solidaire avec le Tiers-Monde !
  7. CONCLUSION : Le Véganisme, c'est bon AUSSI pour les êtres humains !

RETOUR PAGE HUMAINS

 
 

 

 

"Chaque jour 40 000 enfants meurent de la famine dans le monde. Nous, en occident, qui mangeons trop, et qui donnons du grain aux animaux pour produire de la viande, nous mangeons la chair de ces enfants" —Thich Nhat Hanh

 

 

 

 

 

"Il faut 16 kgs de céréales pour produire 1kg de viande. Si simplement on mangeait les céréales directement, en laissant les animaux tranquilles, nous pourrions nourrir le monde entier et résoudre le problème de la faim dans le monde" - Russell Simmons

 

 

 

 

"Il y a assez de nourriture dans le monde pour tous. Mais tragiquement, une grande partie des ressources mondiales en nourriture et en terre sont utilisées pour la production de boeufs et autres bétails ~ la nourriture des riches ~ alors que des millions d'enfants et d'adultes souffrent de malnutrition et de la famine. En Amérique Centrale, les cultures vivrières ont été remplacées par l'élevage de bétail, qui occupe maintenant les 2/3 des terres cultivables"

 

 

 

"Chaque fois qu'un humain bien nourri réduit de 15 à 20 % sa consommation de viande, il permet à un autre humain de se nourrir" - Jacques Berthelot - ATTAC

 

 

 

 

"Il semble maintenant évident qu'une alimentation végétalienne est la seule réponse éthique à ce qui est considéré comme le plus urgent des problèmes de justice sociale." Article du journal The Guardian : "Pourquoi les Vegans avaient raison depuis le début" - Déc 2002“